Initiation aux percussions Mandingues

L’empire du Mali, ou Empire mandingue, est un État africain médiéval.
Fondé au XIIIᵉ siècle par Soundiata Keita, il connut son apogée au XIVᵉ siècle.

Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Sénégal ...
Dans ces régions, le djembé et le dunun animent nombre de fêtes populaires tels que mariages, baptêmes, etc.
Aujourd’hui, la pratique du djembé et du dunun s’étendent au monde entier.

Djembé

Le djembé appartient à la famille des tambours à membranes. Sa forme de calice rappelle celle du mortier à piler le mil (ustensile de cuisine). Evidé et sculpté en une seule pièce dans un tronc d'arbre, il est constitué d’un « pied » tronconique dont la cavité communique avec une « caisse de résonance ».
L’embase est la partie correspondant au milieu du djembé.
La partie supérieure du djembé est majoritairement recouverte d’une peau de chèvre et d’un système de tension (cordages avec cerclages métalliques).

Dunun

Le dunun (doumdoum, dundun) appartient à la famille des tambours à membranes. C’est un fût cylindriques évidé en une seule pièce dans un tronc d’arbre sur lequel sont tendues deux peaux de vache, de buffle ou de veau (non rasées), une à chaque extrémité (une peau de frappe et une peau de résonance) et d’un système de tension (cordages avec cerclages métalliques).

Ils sont au nombre de trois, sont joués avec des baguettes de bois recourbées ou non, associés à des cloches et des tiges ou anneaux métalliques pour frapper sur les cloches en accompagnement du djembé.


Cette famille d’instruments regroupe :

  • Le Kenseréni ou kenkeni (aigu)

  • Le Sangban (médium)

  • Le Dununba (grave)